Blackjack gratuit .com

Une partie de Blackjack oppose la banque, représentée par le croupier, à tous les joueurs présents. L’objectif est de battre, avec deux cartes ou plus, le tirage du croupier sans dépasser 21.

La valeur des cartes est la suivante : de 2 à 10, c’est la valeur nominale de la carte, les Figures valent 10, l’As peut avoir au choix les valeurs de 1 ou de 11. Notons que le terme Blackjack ne s’applique qu’à un 21 obtenu au moyen de deux cartes et que le Blackjack est plus fort qu’un 21 obtenu via 3 cartes ou plus.

L’objectif consistant à battre le croupier peut être atteint de trois manières : atteindre 21 en deux cartes sans que le croupier n’ait un tirage similaire ; Atteindre un score strictement supérieur à celui du croupier sans dépasser 21 ; être dans la situation où le croupier dépasse 21 et vous non.

La table de Blackjack comporte différents éléments : l’encaisse, qui contient les jetons destinés au paiement des joueurs et se situe juste devant le croupier ; le sabot, contenant l'ensemble des cartes ; la défausse, qui accueillera les cartes déjà jouées ; la table de Blackjack, comprenant 7 cases, ou spots, marquant les emplacements de jeu des joueurs. C’est dans ces spots que les joueurs pourront placer leurs mises et leurs cartes seront distribuées devant ces cases.

Déroulement d’une partie

En début de partie, le croupier tire une carte visible pour chaque joueur ainsi que pour lui-même, puis il tire une seconde carte visible pour les joueurs et, au Blackjack américain, une carte cachée pour lui (au Blackjack européen, il ne tirera sa carte qu’après que tous les joueurs aient tiré toutes leurs cartes supplémentaires). Ensuite, chaque joueur aura le choix de tirer une ou plusieurs cartes supplémentaires. Lorsque tous les joueurs sont servis, le croupier révèle sa dernière carte (ou la tire dans la version européenne). Selon une règle codifiée, la banque tire obligatoirement jusqu’à 16 inclus et reste à partir de 17. Tous les tirages achevés, on compare les résultats, sachant qu’en cas d’égalité, le joueur garde sa mise mais n’empoche rien.


Il existe cependant quatre cas particuliers qui dérogent à ces règles de base :

L'assurance : Lorsque la première carte révélée du croupier s’avère être un As, les joueurs peuvent choisir cette option. Cette option est un pari alternatif, donc traité indépendamment, que le croupier révèlera un Blackjack. Ce pari consiste en la moitié de la mise initiale et sera payé 2 contre 1.
Par conséquent, au cas où le croupier annonce bien par après un Blackjack, le gain que ce pari représente compensera la perte du jeu initial.
Au final, trois cas de figures peuvent se présenter : en cas de Blackjack de la banque, gain et perte du joueur s’annulent ; en cas de victoire du joueur, il gagne mais perd l’assurance, ce qui lui donne au total un demi gain ; en cas de perte du joueur hors blackjack, il perd tant sa mise que l’assurance, perte nette : une mise et demi.

Splitter (séparer) : lorsque les deux premières cartes d’un joueur forment une paire, ce joueur hérite de la possibilité de séparer son jeu en deux nouveaux jeux indépendants ; jeux pour lesquels il recevra une nouvelle carte pour chaque. Sa mise doit également être dédoublée.
Notons que tous 21 obtenu en deux cartes après un split ne compte pas comme un Blackjack mais comme un simple 21.

Doubler : Après avoir reçu deux cartes, un joueur peut décider de doubler sa mise initiale. En échange, il ne pourra plus demander qu’une seule carte supplémentaire. Notons que l’on peut encore doubler après avoir splitté.

Abandonner : Après avoir reçu deux cartes, un joueur peut décider d’abandonner, pour ce faire il consent à perdre la moitié de sa mise. Cette règle, à l’avantage du joueur, n’est cependant pas en pratique partout.